Chercher blog.fr

  • A quelle famille de sneaker appartenez-vous ? #1

    Le week end dernier, je vous ai sollicités pour une petite étude sociologique que je suis en train de réaliser sur les sneaker.
    Je dois avouer que j'ai été surprise par les résultats de l'enquête (dont je vous donnerai tous les éléments la semaine prochaine).

    Oui, il y a des familles de sneaker.
    Si ! Si ! Malgré vous, vous appartenez à une famille avec ses codes et son style. C'est ultra intéressant à analyser.

    La famille Adidas n'a rien à voir avec la famille Nike.
    Sachez aussi que la famille Converse et plus proche de la famille Adidas que de la Nike.
    La famille Veja est à part.

    Ce soir, on commence par la famille Adidas :

    A l'origine, cette famille est composée de quadra plutôt urbains et dits "bobo". Et surtout très nostalgiques des années 70.
    Travaillant souvent dans la presse, la mode, internet… Adidas est la marque chouchou des créateurs de mode (Phoebe Philo, Marc Jacobs…).

    Ses modèles phares sont tous des rééditions : la Gazelle (créée en 1968), la Stan Smith (1964), la Top Ten Hi (1979) et la Super Star (1969).

    Le point fort de la marque : les rééditions… ce qui tend à agacer les plus snobs de cette famille qui aiment trouver leur graal (traduction : modèles rares et anciens) dans les friperies à New York et Londres.

    Avec la stan Smith, la famille Adidas s'est rajeunie en 2014 et touche à présent toutes les générations ce qui a le don d'agacer les purs et durs de cette famille (traduction : les snobs de la famille).

    La phrase culte de la famille Adidas : "je sais tout le monde porte des Stan mais moi je les avais avant !".

    Et le comportement méga snob : chercher le modèle de la basket Adidas qui sera réédité l'année prochaine !

    Pour savoir si vous êtes membre pur et dur de cette famille : vous ne portez que des modèles bien sales et usés. Si vos Stan sont neuves et blanches immaculées… vous êtes out !

    Isis

    PS : le top du top si vous souhaitez appartenir à cette famille : dénichez et portez le modèle Arizona… On en reparlera l'année prochaine !!

  • Mon fidèle amour aux "pattes d'éph"

    Alors que je montrais ce jean à ma fille, cette dernière me dit du haut de ses 18 ans(-37 jours) : "maman tu as toujours adoré les pattes d'éph".
    Et c'est vrai.
    Le jour où j'ai accouché de cette demoiselle, j'en portais déjà un avec une grande chemise en jean pour cacher la fermeture du pantalon qui n'était pas fermée (les 8 kg pris pendant cette grossesse m'ont évité les pantalons de maternité hypra moches à l'époque).

    Certes, je suis nostalgique des années 70, peut être, mais je trouve que cette forme de pantalon est chic.
    Je suis sûre que 90 % des mecs ne seront pas d'accord avec moi, mais je m'en tamponne le coquillart car ils ne savent pas ce qui est joli et confortable pour une femme.

    De l'avantage du pantalon patte d'éph (attention je parle du vrai patte d'eph bien large, et non du jean flare) :
    - ça allonge les jambes
    - ça sublime le cul
    - ça donne une allure cool et peu commune
    - ça change des 80 % des femmes qui portent des slim

    On peut le porter aussi bien avec des sneaker que des talons.
    Avec un pull ou une chemise (idéal bien décolleté)
    Avec un cuir comme avec une veste de smoking ou un trench.

    On peut le porter long ou le couper (ou le plier) pour en faire en pantalon 7/8ème comme Leandra Médine (à porter avec au minimum 8 cm de talons).

    Bref, le pantalon patte d'éph ne peut que donner une allure folle à une femme. Et je suis en joie de les voir réapparaitre dans les nouvelles collections. Ceci dit même quand ce n'est pas à la mode, je les porte quand même.

    Et puis je trouve ce type de pantalon : gai !

    Isis

    PS : désolée pour le contenu de cette vidéo qui ressemble plus à un bêtisier… Mais on s'en fiche !!! N'oublions pas ce mantra.

  • Le luxe de travailler chez soi, oui mais...

    Travailler de chez soi est un luxe. J'en parlais encore avec ma copine Emmanuelle (elle est illustratrice, allez jeter un oeil sur son blog , vous verrez il est top) qui bosse aussi de chez elle.
    On est libre.
    On a de la chance de ne pas avoir de boss sur le dos.
    Perso, je déteste les contraintes horaires donc c'est parfait.
    Ma seule voisine fidèle de travail est ma radio. J'ai un rituel réglé comme du papier à musique : France Inter jusqu'à 11 heures puis bascule sur France Musique ou TSF Jazz en fonction de mon humeur et de mon degré de concentration.
    Bosser entourée des chats, avec ma théière à portée de main (ou la Nespresso) et le chien sur les pieds… bonheur.
    Et le luxe du luxe, on peut bosser pas habillée, pas coiffée, pas maquillée.

    Quand j'écris je n'aime pas parler, ni être interrompue donc ce rythme me sied à merveille.

    Seul bémol : faire comprendre aux autres que quand on travaille chez soi, c'est un vrai travail et non un loisir.

    Combien de fois j'entends : "oh toi mais tu es cool tu ne fais rien !", "quelle chance de rester à la maison", "tu as le temps de faire plein de choses toi au moins", "Tu viens boire un verre ? Tu es en train d'écrire ? Ben tu pourras écrire plus tard…", "la chance tu peux te faire des milliards d'expo"… et la pire remarque : "comment ça t'es fatiguée tu ne fais rien !".

    Si je vous dis que parfois je regrette de ne pas être dans une rédaction…
    Travailler de chez soi demande une rigueur et une auto discipline de dingue.
    La première chose est de savoir dire non aux sollicitations sans vexer autrui. "Non je ne peux pas me faire un petit ciné en plein après midi" !" Non je ne peux pas aller faire les soldes dans une heure". "Ben oui, je suis encore en pyj à midi mais je suis levée depuis 7 heures du mat et enfermée depuis dans mon bureau".

    Il faut aussi que les gens qui vivent sous le même toit que toi que quand t' es concentrée sur ton ordi comprennent que : oui le repas peut attendre ou que s'il n'y a plus de céréales, il faut aller au Franprix du bas, et que non je n'irai pas, et que oui, je n'ai pas eu le temps de passer l'aspirateur, et que si je suis en train de surfer sur Internet ce n'est pas pour shopper une robe chez Sarenza (j'aime pas Sarenza) mais pour chercher des infos ou une photo. Et que non je ne fais pas la tête. Je bosse. Merde !

    Isis

  • 40 ans, t'es célibataire, t'es fichue ?


    (Camille Chamoux dans les Gazelles)

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur les relations hommes femmes.
    Enfin, je dirais plutôt : cela fait longtemps que je n'ai pas égratigné nos amis les hommes.

    Mais là, le sujet revenant sur le tapis avec mes copines depuis quelques jours… billet oblige !

    Constat : à ma fête d'anniversaire dans laquelle il n'y avait que des filles (j'arrive pas encore à dire femme… note pour plus tard ; en parler à un psy !) entre 40 et 45 ans, la majorité était célibataire (ex divorcées avec enfants pour la plupart).
    Elles sont jolies, intelligentes, marrantes, indépendantes, bien funky… mais seules.

    Et l'éternelle question : t'es une femme de 40 ans passés, est-ce que la seule porte de sortie et de s'abonner à Meetic pour rencontrer un mec ? Ici à Paris, nous sommes peu avantagées car les hommes "potables" (sous entendu consommables, propres, un brin sexy, drôles et intelligents) ne courent pas les rues. Ils sont mariés jusqu'au cou ou homo.

    Mais je le maintiens : 40 ans, c'est le plus bel âge pour une femme (et là, je cite les paroles d'un ami qui en a 52… coureur de jupons et parfait connaisseur en la matière).

    A 40 ans, on peut tout se "taper" (pardonnez-moi cet écart de langage) : marié, pas marié, veuf, quasi homo refoulé qui ne sait plus où il en est, fils à maman, étudiant, retraité, quinqua, sexa (pour celles que le Viagra n'effraie pas)…

    Ah ! L'étudiant ! J'ai une copine de 42 ans qui me racontait ce matin sa "date" avec un étudiant de 21 ans…
    Donc pas marié, libre comme l'air, fougueux à souhait avec pour seules obligation ses partiels… mais ce jeune monsieur l'a invitée à manger un kebab frites aux Halles à 1 heure du mat… dans le romantisme, il y a mieux.

    Et en même temps, pourquoi pas ? Rien de tel pour rester jeune ! Non ?
    Bon cette histoire est déjà finie car le jeune estudiantin avait peur de la "vieille quadra".

    Parce que c'est vrai qu'une quadra sympa, jolie et pêchue, ça excite les messieurs mais ça leur fait peur aussi. Et le problème est là.

    J'ai une autre autre copine, qui elle, jongle entre deux mecs… dont un qui ne cesse de lui dire qu'elle est "la femme de sa vie" et "blablabla" qu'il ne peut pas se passer d'elle.. mais qui ne l'appelle jamais le week end because : bobonne veille au grain à la maison (preuve qu'il peut se passer d'elle 2 jours).

    Bon les filles : la seule alternative : garder nos bandes de copines… il n'y a que ça de vrai. Et pour le reste s'en remettre aux mains du destin.
    Et il vaut mieux être seule qu'accompagnée d'un abruti ! Non ? Et puis, dure vérité mais le prince charmant n'existe pas !

    Isis

  • J'aime le vieux

    Hier, j'écrivais une ode à l'amour. savoir dire "je t'aime" aux gens. Et comme je suis dans un élan nostalgico-romantique j'ai commencé à lister tout ce que j'aime. Là, je parle de choses, d'objets, de films, de chansons, de livres, de personnalités..
    Et le truc flagrant c'est que je m'aperçois que toutes ces choses ont un lien avec le passé.
    Est-ce par peur de vieillir ?
    Est-ce par peur du futur ?
    Est-ce par nostalgie ?

    J'ai eu l'idée de ce billet en écoutant Brassens hier soir en promenant mon chien.
    Brassens : passé.
    Puis, j'ai posté sur IG une photo de Jane Birkin… dans les années 70.
    Année 70 : passé
    Avant de m'endormir, j'ai regardé : César et Rosalie.
    Année 72 : passé

    Aujourd'hui, je porte des Top Ten Hi d'Adidas.
    Création : 1979
    Une veste en fausse fourrure d'une boutique Vintage du Marais.
    Epoque : passé
    Un sweat d'American Apparel
    Epoque : passé

    Et si je vous dresse ma liste :
    Romy Schneider
    Les films de Truffaut, Sautet et Enrico
    Les paroles de Brel et de Brassens
    La chanson d'Hélène

    Le couple Birkin Gainsbourg

    Les tennis Adidas
    Yves Saint Laurent
    Loulou de la Falaise
    Les casques Marshall
    Les appareils Polaroid
    Les maillots de bain rétro
    Les jean pattes d'éph
    Les bijoux qui ont une âme
    Les sacs en cuir bien doux et bien patinés
    Les photos en noir et blanc
    Les paniers
    Les meubles qui ont vécu
    Les malouines d'Aigle
    Les vieux foulards en soie
    Et j'en passe.

    Bref, est-ce du No futur ? Un certaine lassitude devant le manque de création artistique actuelle ?
    Ou je dois aller consulter un psy ?

    Je n'ai jamais été aussi connectée à mon ordi et aussi peu attachée à ma télé que je ne regarde même plus.

    Isis

    PS : et je surlike la coiffure de Farrah Fawcett sur la photo

  • Et si on disait plus souvent "je t'aime" ?


    (Photo extraite du film Casque d'Or)

    C'est Annahk qui m'a donnée l'idée de ce billet en disant ceci dans un com :
    "La vie est courte, belle, précieuse "
    Oui Isis ...
    Et aussi ..."La vie est trop courte quand on s'aime pour la depenser en de longues absences "... (Laurence Sterne)
    Ça fait peut être un peu ... Cul cul la praline ... Mais la vie est courte ...
    (Et après 40 ans ...elle passe si vite ...oui)
    Ne pas oublier de dire ..." Je t'Aime " à son Amoureux, Amoureuse, son fils, sa fille, son amie, ami , sa maman, son papa ...son frère, sœur" .....

    Non ce n'est pas" cul cul la praloche" de citer cette très jolie phrase de Laurence Sterne.

    On vit dans une époque où il est plus facile de critiquer que de faire un compliment. Il y a des spécialistes du "je n'aime pas ton pantalon", "je n'aime pas ta nouvelle coupe de cheveux", "tu as grossi non ?"…
    Moi je ne fais pas partie de cette catégorie de personnes. Au contraire, j'aime faire des compliments quand ils sont mérités ou quand j'en ressens le besoin ! C'est pareil quand je commente les photos sur Instagram. Pour moi un simple "canon" sous une jolie photo veut tout dire. Pas la peine d'en écrire des tonnes non plus.
    Mais ça fait du bien un peu de gentillesse dans ce monde de bruts. Non ?
    Attention, je ne parle pas de la gentillesse larmoyante faux cul. Je déteste.

    Non je parle de la vraie gentillesse.

    Et puis tout va tellement vite, qu'on n'a plus le temps de regarder les autres. Je suis nostalgique de l'époque où on s'écrivait des lettres d'amour. Je me souviens encore des lettres que mes parents s'échangeaient jeunes. Ma mère les gardaient précieusement dans le tiroir de son chevet tel un trésor caché.

    Dans ma newsletter, j'ai évoqué le bonheur de recevoir ou d'écrire des cartes de voeux. Maintenant on envoie un sms ou un mail groupé et hop c'est fait !

    C'est comme dire "je t'aime". C'est tellement important et bon à entendre. Moi je le dis souvent à ma fille, à mes amies, à mes animaux.
    Pourquoi certaines personnes n'osent pas le dire ?
    Par pudeur ? Par peur de passer pour un(e) faible ? Par peur de se dévoiler ? Par manque de romantisme ?
    Pourquoi avouer nos sentiments serait une marque de faiblesse ?
    Je n'ai jamais compris cela. Et puis, dire "je t'aime" aux gens qu'on aime, est-ce vraiment du romantisme ? Selon moi, c'est une marque d'attention, d'attachement.

    Question : depuis combien de temps ne l'avez-vous pas dit  à quelqu'un ?

    Alors aujourd'hui je vous le dis : coeur sur vous, je vous aime.

    Isis

  • A quelle famille de sneakers appartenez-vous ?

    Je suis en train de rédiger une étude sociologique sur les sneakers que vous portez en ville (attention pas pour le sport).
    En gros : "dis moi ce que tu portes et je te dirai qui tu es".
    Pour cela, j'ai besoin de vous. Il suffit juste de choisir une marque, celle qui vous correspond le plus.
    Pour les aficionados des sneakers (comme moi), comptez les !

    Et répondez juste à une question :

    Merci. Coeur sur vous.

    Isis

  • On s'en fiche !

    "On s'en fiche"
    "On s'en tape"
    "On s'en tamponne le coquillart"
    Bref ces phrases sont en train de devenir mes mantras.
    Qui plus est en ce moment.
    Je vénère toutes les personnes qui penseront comme moi.
    Arrêtons de nous prendre la tête pour du matériel ou des choses débiles.

    Quoi le chien n'est pas propre ? On s'en tape !
    Quoi on est à découvert ? On s'en fiche !
    Quoi cette fille t'énerve ? Arrête de lui parler !
    Quoi mes photos sont nulles sur IG ? Arrête de les regarder.
    Quoi ton pantalon te boudine ? Fais du sport et arrête de bouffer.
    Quoi ton mec te trompe ? Fais de même ou dis lui merde.
    Quoi mon jean est tâché ? Tiens j'en fais une deuxième (tâche)
    Quoi personne ne t'aime ? Commence par aimer les gens d'abord.
    Quoi tu en as marre de ton boss ? Cherche un autre job.
    Quoi c'est la crise ? Ben Fais avec.
    Quoi il y a plus de Charlie hebdo ? Achète Le Monde ou le Canard.
    Quoi tu détestes ta belle mère ? Ben fais avec c'est comme la crise.
    Quoi tu ne sais plus quoi mettre ? Sors nue et fais pas chier.
    Quoi tu payes trop d'impôts ? Ben mets toi au chômage.
    Quoi tu as froid chez toi ? Pense aux SDF.
    Quoi tes travaux de peinture n'avancent pas chez toi ? Pense aux SDF bis.
    Quoi marre de Facebook ? Ferme ton compte.
    Quoi ta collègue a mauvais haleine ? File lui des pastilles mentholées.
    Quoi t'es mal coiffée ? Va chez le coiffeur ou arrête de te regarder dans le miroir.
    Quoi je suis grossière ? Et bien je te dis merde.

    Je sais ce billet n'a ni queue ni tête, mais il a du coeur. Et en plus ça défoule !

    Euh, petite précision je ne suis pas sous l'emprise de substances illicites, ni alcoolisée.

    Juste envie de dire :
    La vie est courte, précieuse, belle.

    A vous de vous défouler !

    Isis

  • Pensées en vrac #12

    #Par volonté de ne pas faire de pub aux mouvements islamistes, je suis en train de me demander si je ne dois pas changer de pseudo.
    Isis me suit depuis que je suis sur la toile (déjà 10 ans). J'ai toujours eu des blogs avec ce prénom. J'ai aussi écrit pas mal d'articles sous ce pseudo. Pour beaucoup, je suis Isis. Ce prénom et moi sommes liés depuis longtemps.
    Et là, je dois avouer que je suis un tantinet mal à l'aise. Idem avec les unes des journaux US.

    Si vous tapez Isis dans Google images vous allez voir ce qu'évoque ce prénom. Nous sommes loin de la déesse égyptienne.
    Alors ce soir je me tourne vers vous.
    Que faire ?
    Ce pseudo est mon ADN d'écriture. Mon livre doit d'ailleurs être publié sous Le nom Isis de Paname. Le stand up que je suis en train d'écrire (autre projet en cours je vous en parlerai bientôt) débute par l'histoire d'Isis. Bref c'est un peu la merde.

    #Je sais que c'est un petit souci mais…
    D'ailleurs à ce sujet, j'ai remarqué une chose sur les réseaux sociaux depuis quelques jours : beaucoup de gens s'excusent de reprendre le cours normal de leur vie, de poster des photos légères… C'est flagrant sur Instagram.
    Nous sommes en train de nous auto culpabiliser. Moi la première. Ma newsletter du matin s'est transformée en chronique littéraire ! J'en deviens limite chiante.

    #Essayons de voir des choses positives malgré tout : on peut retrouver de la légèreté mais ne pas oublier. A ce propos, je n'ai toujours pas acheté le dernier Charlie, je le ferai dans les semaines à venir. C'est ça la solidarité… #jesuischarlieforever.

    #Autre chose positive (allez j'ose) : les soldes qui ont été boudées vont être très intéressantes dans les jours à venir. Bon vous ne m'en voulez pas pour cette remarque ?

    #L'arrivée des collections pré fall me donnent plus que jamais envie de partir au soleil et d'oublier ce funeste mois de janvier. (Ok je sors…)

    Isis

  • Et si le lien social était revenu ?


    (Photo : owni.fr)

    Ce soir, j'avais envie de reprendre le cours normal de ce blog : humour, impertinence, sourire…
    Et puis, non je n'y arrive pas.
    Je devais écrire un billet sur le langage des baskets (ou sneakers pour les purs et durs). La trame sur le sujet est là. Mais, non, je n'y arrive pas.

    Juste envie d'évoquer une chose positive qui me semble revenue : le lien social.
    J'y pensais tout à l'heure en allant acheter mon bouquet de fleurs hebdomadaire. Je n'ai jamais autant échangé avec les commerçants de mon quartier, mes voisins, des gens croisés dans le métro. J'ai la sensation que des débats se sont ouverts. Les gens se reparlent enfin en vrai !

    Et puis, apprendre que le Traité sur la Tolérance de Voltaire est en rupture de stock, ça fait un bien fou !

    Qu'est-ce que la tolérance ?
    Qu'est-ce que la liberté ?
    Où sont ses limites ?
    Peut-on rire de tout ?

    Ce ne sont plus devenus de simples sujets du bac de philo mais de vrais sujets qu'on échange en société et c'est plutôt bien. Non ?

    Isis

  • Trop d'instagram tue Instagram ?

    Hier suite à mon dernier billet, des commentaires postés sur Instagram ont quelque peu dérapé.

    Ils ont dérapé non pas sur ma réaction suite à la marche pacifiste de dimanche, ni sur la reprise du mouvement par les politiques, ni sur la présence controversée de certains dirigeants dans le cortège…. mais parce que j'ai osé dire que j'ai été étonnée de l'absence de réaction de Garance Doré, soi disant grande illustratrice française suite à ce drame.
    J'ai reçu des mails me demandant de m'excuser et d'effacer mon billet ainsi que ma photo postée sur Instagram.

    C'est assez pathétique dans une période où tout le monde se prétend être défenseur de la liberté d'expression. Non ?

    Ce qui m'a le plus touchée dans cette histoire, c'est que la plupart de ces gens qui sont arrivés en masse pour critiquer, dénoncer, attaquer, mordre.. n'avaient même pas lu le dit billet.

    Alors, toute la journée je suis restée un peu pantoise.
    Est-ce que je dois m'en tamponner le coquillart et continuer à poster des photos sur Instagram ?
    Ou
    Dois-je arrêter de participer à cette forme de mascarade où règne bien peu de sincérité finalement ?

    Instagram est un formidable outil de communication, mais comme tout réseau social, il présente aussi certaines limites.

    Je suis la première à dire oui à la futilité, mais pas à la connerie ni à la méchanceté.

    Isis

  • Pensées en vrac #11

    Comme je l'écrivais ce matin dans ma petite newsletter quotidienne, j'ai la sensation de commencer cette semaine avec une grosse gueule de bois.
    Donc ces quelques pensées en vrac pour reprendre le cours normal de ce blog…

    #D'ailleurs, "cours normal des choses" est-ce que c'est possible après ces quatre jours d'horreur absolue ?
    Je ne sais pas.
    Il faut que je digère.
    Comme beaucoup de monde.

    #Hier j'y étais ! Oui, cela va devenir le truc à la mode ! "T y étais toi ?"
    "A quoi ?"
    "Ben à la grande marche républicaine".
    J'ai reçu plusieurs mails, sms d'amis pour savoir si j'y étais. Et comment c'était.
    Oui, j'y étais.
    Mais je dois avouer que j'étais un tantinet dubitative et je le demeure encore.
    Nous sommes Charlie, je suis Charlie, vous êtes Charlie… pour combien de temps encore ?

    #La reprise politique c'est dérangeant selon moi. Et cela ne me remet pas de baume au coeur.

    #Le défilé des représentants de différents Etats me laisse pantoise. Je pense que Charb, Cabus, Wolinski et cie ont du bien se marrer là-haut.

    #Une pancarte à retenir dans la foule : "ceux qui ne défilent pas font l'amour".

    #Dieudonné est un être abject. Faut-il encore parler de lui ?

    #Après cette marche que je préfère qualifier de pacifiste, j'aimerais que l'on s'aime un peu plus.
    Déjà dire à mes proches, à mes amis, à ma fille que je les aime. C'est tellement important.

    #J'ai été assez impressionnée par les réactions sur Instagram ces derniers jours.
    Etonnée par Garance Doré qui préférait parler de ses vacances au Costa Rica alors que la France était en larmes. Certains de ses abonnés lui ont rappelé qu'elle aussi est illustratrice et française. Il lui a fallu 48h pour réagir. No comment.
    Agacée par celles qui postaient leurs tenues du jour et leurs butins "soldesques".
    Enervée contre celles qui exposaient leurs soucis quotidiens : "on a la gastro à la maison ! ", "mes travaux n'avancent pas dans ma future nouvelle maison !", "mon poulet est bien cuit"… avec le hasthag #jesuischarlie (quand même !)
    Mais finalement je ne leur en veux pas. C'est cela la tolérance. Non ?

    Isis

  • Et après ?


    (photo du film La Haine)

    Cela fait trois jours que je vis connectée à la radio, à la télévision, à Twitter.
    Je suis dépitée, atterrée, énervée.
    Ce soir tout semble rétabli. Et maintenant ?
    Nous irons tous marcher dimanche.
    Et après ?
    Nous sommes tous Charlie.
    La France est Charlie.
    Je suis Charlie.
    Et après ?

    Ce soir, je n'ai pas encore le coeur à écrire des futilités. Je voudrais écrire un truc sérieux, un truc que je n'aurais jamais imaginé écrire dans ce blog.

    Barbarie chez Charlie Hebdo mercredi
    Meutre gratuit à Montrouge jeudi
    Et aujourd'hui, Porte de Vincennes.

    Que faire maintenant ?
    Les terroristes sont morts.
    Mais encore ?

    Je pense qu'il est urgent d'agir auprès des enfants. Et de leur rappeler ce qu'est le droit de la presse.
    Quand j'étais prof, je ne cessais de rappeler à mes élèves cette chance que nous avons de vivre dans un pays où la liberté d'expression existe (formation et déformation journalistique oblige).

    Alors la première mission va à tous les profs pour qu'ils expliquent aux enfants ce qu'est une religion, ce qu'est une caricature, ce qu'est une parodie, ce qu'est la satire.
    Et rappeler que oui on peut rire de tout.

    Rire de tout….

    Je pense aussi que les politiques devraient se pencher sur certains jeunes de banlieue qui sont embrigadés par des barbares.
    Ces prédicateurs qui leur promettent un monde meilleur.
    Ces salauds qui les envoient apprendre à manier les armes en Syrie, en Irak, au Yemen.
    Ces ordures qui utilisent le désespoir de ces pauvres mômes "mal nés" pour s'en servir comme des bombes humaines.
    Ces merdes qui les manipulent dans les prisons françaises.

    Alors au lieu de "s'auto congratuler", nos hommes politiques devraient s'attaquer au mal dès la racine : aider ces jeunes, donner un sens à leur vie, leur offrir un travail, leur dire que non ils ne sont pas seuls.

    Oui, ce soir je suis en colère. Mais j'ose encore croire en l'être humain. Stop à la barbarie. Et non à la montée des extrêmes.

    Isis

  • Ode à la Liberté

    Ce matin, je publiais ce texte dans ma petite newsletter quotidienne :
    "Lorsque j'étais à l'Ecole de Journalisme, on nous a fait un discours le jour de la rentrée sur la liberté de pensée, la liberté d'expression, la liberté de manifester, la liberté de création.
    Lorsque j'ai eu ma première carte de presse en 1998, (carte de presse journaliste stagiaire n°86344), j'ai été remplie de fierté de pouvoir enfin écrire officiellement comme tous ces journalistes que j'admirais depuis toute petite.
    Mes parents étaient des férus de presse et de politique. J'ai grandi avec le Matin de Paris, Le Monde puis Libération. J écoutais Cavanna, le Professeur Choron, les débats enfumés dans l'émission de Michel Polac de mes oreilles d'enfant.
    J'ai découvert Cabu grâce à Dorothée et Récré A2.
    Hier, ces libertés ont volé en éclat. Au nom de quoi finalement
    ?"

    Oui, au nom de quoi ?
    Ce soir, je vous dois avouer que je suis décontenancée.
    Fatiguée de tout ce flot d'information (trop d'information tue l'information ?)
    Irritée par certains politiques qui reprennent les choses à leur compte
    Angoissée par l'avenir
    Bien sûr, j'irai marcher dimanche dans les rues de Paris par solidarité.

    Mais où allons-nous ?
    Aujourd'hui, ce monde me parait gris, triste, et absurde.
    On a voulu atteindre les valeurs de la France.
    France terre des droits de l'homme et de la liberté.

    Ne l'oublions pas, nous avons la chance de vivre sur cette terre qui a vu naître Voltaire, Diderot, Montesquieu. Rappelons que ces philosophes des Lumières combattaient l’irrationnel, l’arbitraire, l’obscurantisme et la superstition des siècles passés.

    Une amie m'a dit aujourd'hui que Charlie Hebdo allait trop loin dans la provocation.
    Est-ce une raison pour abattre froidement des grands enfants qui ne faisaient que défendre les préceptes de nos philosophes des Lumières ?
    Liberté de ton, impertinence, provocation sont le coeur d'une démocratie. Non ?

    Et puis, rappelons aussi, que nous avons la chance d'avoir accès aux blogs, à twitter, Facebook et autres réseaux sociaux sans censure. Pour le moment…

    Isis

  • Je suis Charlie

    Voilà j'avais prévu un billet humoristique mais ce soir, je n'ai pas envie de le publier.
    Ce soir, je suis triste, amère, sans voix.
    Pensée pour Cabu, Charb, Tignous, Wolinski, Maris et les autres.
    Pensée pour toute l'équipe de Charlie Hebdo.
    Attaque lâche, diabolique, immonde contre la liberté de pensée, contre la démocratie d'opinion, contre la presse libertaire.

    Isis

  • Gare aux soldes !

    Bon celles qui me suivent depuis longtemps ou qui me connaissent, savent que je déteste cette période de l'année.

    C'est sûr que c'est cool d'avoir l'impression de faire des bonnes affaires en s'achetant des fringues. Mais ça c'était avant !
    Je suis intimement convaincue (et il y de nombreuses enquêtes qui le prouvent dont celle ci) que les prix flambent un tantinet pendant les fêtes pour baisser pile pour les soldes.

    L'autre fait est moins économique, je déteste l'hystérie collective qui entoure les soldes… me dire que des gens font la queue dès 7 heures du matin pour "shopper" l'affaire du siècle me laisse pantoise.

    Le pire ? Les femmes qui se battent pour un pull (vu de mes propres yeux chez Zara !)… Eh oh c'est un bout de chiffon !

    Oui, moi aussi j'aime bien faire des bonnes affaires mais pas quand c'est du grand n'importe quoi.
    Et les soldes sont devenues un grand n'importe quoi !
    Toute l'année il y a des soldes. Ah oui, pardon ce sont des promotions… Vous le voyez mon oeil ?
    J'appelle solde quand toute une boutique est à -50 % ! Allez à New York ou à Londres, là bas ce sont des vraies soldes : certaines enseignes bradent à 70 % !
    On est bien d'accord ça c'est une affaire.
    Mais se battre pour des frusques qui seront vendues à -15 voir -20 %…. il y a des limites à la connerie. Non ?

    Bon malgré tout je vous livre mes conseils soldesques :
    - n'acheter que si c'est à - 40 ou plus
    - n'acheter que si c'est la collection de cet hiver (et non celle d'il y a 3 ans)
    - attention aux enseignes comme le Printemps ou les Galeries Lafayette qui sortent des collections spéciales pour les soldes (manteaux, blousons…)
    - ne pas céder aux coups de coeur surtout quand vous êtes noyés dans la foule; Non vous ne porterez jamais cette petite chemise à fleurs si mignonne qui pourrait éventuellement aller avec cette jupe repérée chez Agnès B mais qui n'est peut être pas soldée !
    - n'acheter jamais sans essayer
    - rester dans les basiques
    - attendez la fin des soldes pour les vraies affaires
    - éviter internet

    Bonne chance

    Isis

    PS : Pour finir, je trouve qu'un vêtement en solde a l'air triste… Mais ça ce n'est que mon avis.

  • Mon analyse du sondage sur Instagram… petit monde ordinaire extraordinaire

    Avant tout un grand merci à tous ceux qui ont participé à ce petit sondage "hand made".

    Je dois avouer que j'ai été surprise par certains résultats, mais j'ai aussi beaucoup ri… jaune.

    Fait étonnant : au moment où j'ai sorti les chiffres du sondage, vous étiez 1918 personnes à avoir lu mon billet, ce qui sous-entend que certains d'entre vous n'ont pas voulu répondre aux questions, car vous n'avez été que 341 à avoir voté.
    Instagram serait-il un sujet tabou ? Ou beaucoup n'assument pas certaines choses ou comportements ?

    Mon constat :
    Nous sommes tous des gros mateurs ! Avec une mention particulière aux 14,7% des votants qui ne postent jamais de photos, mais qui passent leur temps sur IG.

    Instagram est une activité chronophage : vous y allez à près de 90 % d'entre vous, plusieurs fois par jour. La vie virtuelle l'emporterait donc sur le réel ? Vivons-nous de plus en plus par procuration ? Flippant. Non ?

    Et vous aimez regarder quoi ?
    La déco et la mode (à quasi égalité 59%) mais aussi les photos de tablées familiales (papy et mamie bourrés, et on fait tourner les serviettes ! Youhou !), les photos d'amoureux (hum" mon coeur mon amour je te love"), et les photos de soirée ("tu as vu sa tête quand elle trop bu ?" ! La preuve que vous aimez mater… petits coquins !

    Par contre, si vous avez un enfant arrêtez de le prendre en photo les gens n'aiment guère, tout comme les ventes de fringues, les défis et les concours (à 71%).
    Ce qui est très étonnant, car dès qu'il y a un concours, tous les abonnés participent… fait qui m'échappe un tantinet !

    Idem pour les photos d'enfants qui sont toujours très "likées" surtout celles des bébés.

    Si vous faites partie des igers qui postent 10 photos d'affilée d'un paysage, d'une maison, d'un môme, ou d'un gâteau, ça gonfle vos abonnés. Sachez le ! Mais bon, montrer les photos des travaux de votre maison fait rêver… il suffit de se pencher de près sur certains comptes (non je ne donnerai pas de noms). Parfois, je me demande si les gens ne "like" pas plus pas sympathie que par sincérité. Vaste débat !

    Par contre, si vous avez un chien ou un chat, foncez c'est vecteur d'abonnements (Choupette Lagerfeld a son avenir assuré sur IG).

    Mais la plus belle chose sur Instagram, c'est qu'on y rencontre des amis (65%)…. mais cela ne fait pas du tout concurrence à Meetic. Je parle d'amitié.
    Non, IG nest pas un site de "plan baise" ou "séduction". Seules deux personnes y ont rencontré leur conjoint (ou compagne). Donc si vous voulez draguer : passez votre chemin.
    Et là, je dis MON OEIL !!!!!
    Une personne a avoué être sur IG pour draguer et pour trouver un PCR (Plan Cul Régulier).

    Mon oeil aussi aux 82,9 % qui avouent ne pas être abonnés à une application espionne pour voir le comportement de leurs abonnés. Taratata on ne me la fait pas celle-là !!! Sinon je vais donner des noms !

    Pour finir, Instagram est un outil de découverte, d'inspiration et de divertissement. Seuls 7 % des votants avouent y aller pour copier et 4,7 % pour espionner ! Enfin des gens qui assument !
    Et 34,1 % reconnaissent qu'ils y vont par curiosité.

    Et une mention spéciale aux 8 personnes qui ont dit que mes questions à la con les agacent ! J'adore !

    Bref, Instagram est un monde passionnant qui mériterait une thèse ! J'ai adoré faire cette petite analyse.

    Et une question m'échappe : vous likez par sincérité ou par automatisme ? That is the question !

    Isis

    PS : c'est vrai que j'ai oublié de mentionner les tricoteuses, couturières, créatrices qui attirent beaucoup les gens sur IG… gros Mea Culpa !

  • Et si on parlait sexe ?

    Allez en ce début d'année, nous allons nous "enjailler" un tantinet (oui, j'adore ce terme enjailler) en parlant non pas de sexe, mais de ce qui est mieux que le sexe.
    C'est en lisant le très bon article de Géraldine de Margerie dans le dernier Glamour que j'ai eu l'idée de ce billet.

    Oui, je le confirme, le crie haut et fort et l'assume, il y a des choses bien mieux que le sexe sur cette terre.
    La société nous met une pression de dingue sur le fait qu'une femme (ou un homme) doit être la reine du glamour au lit. Moi perso, je m'en moque.
    Un jour, je vous publierai une nouvelle que j'ai écrite il y a quelque temps déjà sur ce sujet et sur le fait de ne pas aimer la chose.

    Pour le moment, parlons de prendre son pied mais sans grivoiserie aucune :
    - boire des verres de rosé en pleine journée avec ma BFF en refaisant le monde et pourquoi pas en parlant de cul (des autres) !
    - se plonger dans un bain brûlant entouré de bougies parfumées Dyptique à la Lavande alors qu'il fait un froid de gueux dehors, en écoutant Angus et Julia Stone en fond sonore
    - les ronrons de mes chats
    - manger un fromage hyper fort avec du pain et un bon verre de vin rouge en matant Sex and the City
    - apporter la preuve que j'ai raison sur un fait précis
    - un ex qui me rappelle pour dire que je suis la plus chieuse de la terre mais aussi la plus attachante. Et lui répondre… "too late" (double jouaissance) !
    - skier dans de la poudreuse fraîchement tombée
    - nager seule dans une eau limpide et chaude
    - lorsque un mec rougit en me parlant
    - griller tout le monde dans une queue pour me retrouver devant à un concert sans qu'on ne s'en aperçoive (j'adore mon côté sale gosse)
    - me coucher dans une couette propre qui vient de sécher à l'air frais et qui sent l'assouplissant à la lavande
    - marcher pieds nus dans l'herbe
    - me faire mes points noirs (je l'assume)
    - me réveiller à 3 heures du matin et réaliser que le réveil ne sonne que dans 5 heures
    - la seule vision des hirondelles
    - l'odeur du foin coupé
    - caresser un vieux sac en cuir patiné
    - trouver un truc de dingue dans une friperie
    - plonger une main dans un bocal de lentilles ou de riz
    - la solitude

    Bref en fait ce sont des petits bonheurs de la vie, ce que Françoise Lhéritier qualifie de Sel de la Vie. Moi, j'appelle cela les plaisirs orgasmiques.

    Isis

  • Les bonnes résolutions des autres pour 2015


    (dessins extraits du site web des paresseuses)

    Aujourd'hui sur 99 % des blogs, on ne voit que le titre "bonnes résolutions 2015".

    Alors comme je suis méga sympa, je vous ai fait un résumé de la concurrence…. (comme ça vous passerez plus de temps sur mon blog) et j'ai décrypté ce qui se cache derrière ces bonnes résolutions (peste moi ? Non !)

    - manger équilibré (ça sent la fille qui va souvent au mac do)
    - faire du sport (ça sent la fille qui a des kilos à perdre)
    - privilégier les remèdes naturels (ça sent la fille qui veut draguer un hipster)
    - se détendre (ça sent la fille qui frise le burn out)
    - garder la tête haute (ça sent la fille qui a un problème d'égo)
    - arrêter les hommes mariés (ça sent la pro qui n'arrête pas de se faire balader)
    - garder la positive attitude (ça sent la dépressive attitude)
    - acheter efficace (ça sent la dépensière compulsive)
    - faire une expo par semaine (ça sent la fille qui veut se la jouer dans les dîners)
    - ne compter que sur soi (ça sent la fille qui s'est faite trahir en 2014 par une copine)
    - arrêter le running car ça fait tomber les seins (ça sent la fille qui rêve de se refaire la poitrine)
    - divorcer (ça sent la fille qui ne le fera jamais)
    - arrêter de fumer (ça sent la fille qui ne le fera jamais)
    - aller chez le gynéco (ça sent la fille qui n'a pas compris que c'est indispensable)
    - consulter (un psy ? ça sent donc la fille qui en a besoin)
    - on ne s'énerve plus sur les enfants (ça sent la fille qui est au bord du burn out avec ses mômes)
    - j'arrête de boire (ça sent la fille qui a des kilos à perdre ou qui a écrit une grosse connerie sur twitter en étant bourrée, genre "fuck à mon boss")
    - j'arrête de twitter ma vie (ça c'est bien et aussi si tu peux arrêter de mettre 20 photos d'affilée de ta famille sur Instagram ce serait top)
    - boire uniquement du Champagne (ça sent la fille qui se cherche des amis)
    - me mettre à la cuisine (ça sent la fille qui est une adepte de Picard)
    - faire du tri (dans les vêtements ? dans les amis ? dans les mecs ?)
    - marcher plutôt que prendre le métro (ça sent encore la fille qui a des kilos à perdre)
    - limiter les achats vestimentaires en ligne (ça sent la fille qui ne dort pas la nuit)
    - boire (hum de l'eau ?)
    - je me lave tous les jours (imagine l'état de la culotte)
    - j'arrête le Nutella (ça sent la fille qui déprime et qui a des kilos à perdre et qui se cherche un mec)
    - je serai capitaine de l'équipe de Basket (ça sent la fille qui a 12 ans mais qui est ambitieuse)
    - je serai plus sympa avec ma famille (là aussi cela doit être une ado)
    - me démaquiller tous les soirs (ça sent la fille qui se réveille tous les matins avec un regard de panda et qui a envie de séduire un mec au réveil)
    - prendre une calculatrice quand je fais les courses (ben prends ton téléphone)
    - je démissionne (ça sent la fille qui frise le burn out)
    - faire le tour du monde pour voir mes copines (ça sent le syndrome Garance Doré)
    - j'épure mon sweet home (ça sent la fille qui ne le fera pas)
    - je me lève 10 mn plus tôt le matin (non mais elle est maso elle)
    - économiser 2 euros par jour pour se faire le cadeau de mes rêves le 31 décembre prochain (ça sent la fille qui n'est pas bête)
    - ne plus être à découvert (ça sent la fille qui est fâchée avec son banquier)
    - j'éduque mes enfants (???? si si je vous assure je l'ai lu ! Ben dans ce cas appelle M6)
    - on chante sous la douche (C'est une bonne résolution ça ?)
    - je fais le ménage plus souvent (ça sent la fille fâchée avec son aspi)
    - j'arrête de porter des baskets (ça sent la fille qui veut séduire un mec)
    - je deviens écolo (elle ne tiendra pas ou elle veut se faire un hipster)
    - je lis des romans (ça c'est le genre de résolution qui me fait flipper : des gens ne lisent pas et s'en vantent !!!)

    Voilà voilà, j'en ai lu des blogs pour vous faire cette compilation… J'ai aussi halluciné, j'ai gardé le meilleur et le moins pire !

    Isis

    PS : les miennes ?
    - ne dormir que dans des draps en lin (j'attends les soldes)
    - continuer sur ma lancée d'acheter moins de fringues
    - ne m'entourer que de gens beaux et intelligents (non je déconne ceci est un FAKE)
    - m'organiser un voyage incessamment sous peu et donc refaire mon passeport qui est périmé
    - me teindre les cheveux en argenté (si si)
    - et surtout adopter cette citation d'Oscar Wilde : "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais"

  • Mes bonnes résolutions pour 2015

    Non, mais vous croyez vraiment que je vais vous étaler mes bonnes résolutions pour cette nouvelle année qui est à notre porte ?
    Sachant que je n'en tiendrai qu'une sur deux (ce qui est déjà un bon score…non ?).
    L'année dernière, j'en ai tenu quelques unes :
    -me remettre au sport (j'ai du abandonner au milieu de l'année pour un problème technique sur le genou)
    -manger moins de chocolat (enfin maintenant, je me suis rabattue sur le fromage)
    -arrêter de fumer (ben dommage je ne fume pas)
    -sourire à la vie

    Bref que du classique en somme… donc je dirais : on s'en fiche de mes bonnes résolutions ou mieux, on s'en tamponne le coquillart !

    Alors que dire pour ce dernier billet de l'année 2014 ?

    Je vous souhaite une très belle et douce année 2015, remplie de joie, de bonheur, de bonne humeur.
    Allez au bout de vos rêves !
    Oui à la fantaisie, à la générosité, à l'humour, à la délicatesse, à l'élégance de coeur, à la vie, à l'optimisme !
    C'est noté ?

    Isis

  • Tout simplement merci

    Comment ne pas finir l'année sans vous remercier ?
    Ce blog a été créé en juin 2013. Au début, j'avais peu le temps de m'y consacrer et puis, j'ai osé le choix de vie que vous connaissez.
    En juin dernier, vous étiez une centaine à lire mes billets aujourd'hui, vous êtes plus de 1500 avec des pointes à 3000 par jour.

    J'ai un peu fait mon auto analyse, et ce, grâce à Google Analytics. En fait, ce ne sont pas les chiffres qui m'intéressent puisque ce blog n'est pas "monnaitisé".
    C'est vous !!!! Vous m'intéressez et je dois dire que certains éléments sont surprenants :
    - fait rigolo : il y a plus d'hommes que de femmes qui lisent mon blog ( 54 %). Après je mets aussi un bémol car les calculs se font selon les adresses IP, et les abonnements téléphoniques… donc peut être êtes-vous sous le nom de votre conjoint.
    - fait flatteur : je fédère toutes les générations… et dire que ce blog était avant tout destiné aux quadra….
    - fait flatteur bis : vous me lisez de part et d'autre de la planète. Je ne vais pas tout citer pour ne pas tomber dans "l'autocongratulation " mais je ne peux résister à citer quelques pays : Australie, Canada, Brésil, Etats Unis, Japon, Finlande, Russie, Pérou, Vénézuela, Nouvelle Zélande, Indonésie, Suède, sans oublier mes amis belges et suisses très présents.

    Et lorsque j'analyse vos réactions ou suivi en temps réel (si c'est possible)… je remarque que ce sont les billets d'humeur qui vous plaisent le plus.
    Et le moins ? Ceux qui parlent de mode. J'ai eu un "flop" d'audience lorsque j'ai couvert la dernière Fashion Week. Donc grâce à vous je ne couvrirai pas la prochaine et cela m'arrange… Mais j'y apporterai mon regard critique !

    Les interviews en vidéo cartonnent… Vous aurez de belles surprises en 2015.

    Bref que de mails reçus, des mots d'encouragement, des témoignages d'amitiés qui me vont droit au coeur. Dire que ce blog devient un livre est aussi une chouette étape de vie.

    Mon petit blog tout simple et sans prétention grandit de jour en jour et je ne peux que vous dire merci tout simplement.

    Isis

    PS : un mot aussi sur la newsletter qui est différente dans l'esprit mais qui cartonne aussi, vous êtes 2674 abonnés à ce petit conseil du jour totalement improvisé tous les matins.

  • Petit coup d'oeil dans le rétro

    A l'heure où nous sommes toutes et tous en train de rédiger nos bonnes résolutions pour l'année 2015 (quelques idées si vous séchez : faire du sport, baiser un peu plus, arrêter de baiser, se mettre au régime, être plus féminine…), moi je regarde dans le rétroviseur et observe les mois passés.
    Ce que j'ai retenu, ce que j'ai aimé, ce que j'ai détesté…
    En réponse à la rétro de ma BFF que vous pouvez lire ici…. (amusez vous à les comparer… Nous ne sommes pas BFF pour rien !)

    Un film : Yves Saint Laurent de Jalil Lespert et mention spéciale pour les Gazelles de Mona Achache (à voir et revoir sans modération)

    Une joie : le césar de la meilleure actrice décerné à Sandrine Kiberlain

    Une curiosité malsaine mais assumée : le livre de Valérie Trierweiller
    Une déco : la scandinave attitude
    Mes modèles : l'originalité de Jenna Lyons, la plume et la fantaisie de Sophie Fontanel et l'indémodable Loulou de la Falaise sans oublier la si parisienne Rive Droite Caroline de Maigret

    Un anniversaire : la loi Veil

    Une envie de danser : Come back to me de Cécile Cassel (Hollysiz)

    Une application : instagram et deezer
    Une découverte :l 'impertinence de Camille Cottin

    Un geste beauté snob : jamais sans mes produits Aésop
    Une marque : And Other Stories et Cos
    Un objet indispensable : mon Mac Book Air et mes carnets
    Une mode : ne plus être à la mode
    Une boisson : le rosé évidemment (à consommer avec modération of course !)
    Un bar : le Mansart et le Petit Poucet
    Un monument : tout Paris
    Une exposition : Sonia Delaunay au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris

    Une émotion : les Stones sur Scène
    Une déception : Vanessa Paradis sur scène
    Un refuge : Granville en solo
    Une lubie : les BO dépareillées et les chaussettes à paillettes
    Une fidélité : mes sabots suédois et mes Stan Smith
    Un voyage : aucun cette année à mon grand regret
    Un coup de cœur musical : toujours Hollysiz

    Un créateur : Phoebe Philo pour Celine

    Une série télé : Homeland
    Une mode qui n'est pas passée par moi : l'iphone 6
    Une tristesse : la montée du FN
    Un regret : aucun et trop à la fois
    Un acte chauvin : avoir soutenu l'équipe de France de Football pour la Coupe du Monde
    Un livre : How to be parisian si drôle et snob assumé

    Une jolie rencontre : que de belles rencontres…
    Toujours et encore : les gens qui me font rire
    Une fierté perso : avoir eu le courage de lâcher mon poste de prof et de reprendre l'écriture (et d'en vivre)
    Une autre fierté perso : réponse demain...

    A votre tour… Franchement ? Cet exercice n'est pas si simple !

    Isis

  • Dis t'as ton beanie ?

    Non mais c'est quoi ce mot débile qui qualifie désormais les bonnets ? On voit le mot beanie partout !

    La journaliste Carine Bizet en avait très bien parlé dans M le supplément du Monde, il y a quelques semaines, le comparant à un haricot.
    Si on traduit beanie, cela veut dire calotte.
    En gros, capote.
    Non je n'ai pas l'esprit mal tourné, mais me dire que je sors avec une capote sur la tête rompt toute idée de chic et de glamour en moi.

    Pourquoi utiliser encore à tort et travers des termes anglais qui ne veulent rien dire ? Si ce n'est encore frimer et faire hype genre "moi je suis méga branchouille"…

    C'est pas plus élégant de prononcer le mot bonnet ? "oh tu as un bonnet ravissant sur la tête !"; plutôt que : "ton haricot est dément !"ou encore, "ta capote est géante !"

    Oui, j'ai un défaut, j'aime les mots élégants. Et beanie est d'un vulgarité absolue.
    Ce mot n'est pas beau.

    Isis

  • Comment marcher avec élégance en toute circonstance ?

    Je ne vais pas vous donner une leçon pour marcher avec perfection avec des talons car très franchement je ne suis pas la perfection incarnée dans le domaine. Je suis constamment perchée (au sens propre comme au figuré) sur des baskets.
    Si vous voulez en avoir la recette allez jeter un oeil sur le blog de ma BFF qui est particulièrement douée en la matière. Vous serez parfaite pour fouler le pavé avec 12 cm sous les pieds.

    Non, moi je vais parler d'un autre aspect de l'élégance : la démarche.
    C'est en marchant derrière une jeune fille en UGG que j'ai eu l'idée de ce billet. Cette jeune demoiselle avait une démarche lourde tel un éléphant dans du sable (je sais métaphore bizarre mais parlante). Bref, c'était très laid.
    Finalement, lorsque vous regardez autour de vous beaucoup de gens (hommes y compris) ont une démarche peu élégante.

    C'est quoi une démarche élégante ?
    Marcher avec grâce, légèreté et gaieté.
    Cela donc passe aussi par un ensemble de facteurs : l'allure générale, la façon d'être habillé et surtout, la tête que vous tirez.

    Parfois, il m'arrive de croiser des gens à qui je souris spontanément. Parce qu'ils sont solaires. Je dois avouer que dans une ville comme Paris c'est plutôt rare mais ça arrive.

    Alors comment faire ?
    - être à l'aise dans ses fringues est the condition ! Si vous portez un slim qui vous boudine ou pire, vous rentre dans le séant cela ne va pas le faire. Votre inconscient va être fixé sur votre postérieur (celui des hommes qui marcheront derrière vous aussi) et donc vous ne serez pas solaire.
    Même chose si vous portez un vêtement que vous détestez, vous ne vous sentirez pas belle donc pas sûre de vous et donc pas terrible pour les gens qui vous croisent. J'appelle cela l'"adage de la spirale infernale" : vous ne vous sentez pas belle, donc pas désirable, donc perte de confiance en votre potentiel de séduction, donc vous marchez tel un fantôme sans voir personne, donc vous devenez transparente.
    - être à l'aise dans vos pompes est aussi indispensable : si vous marchez avec des chaussures trop petites votre inconscient sera monopolisé par vos pieds. Même chose si vous marchez avec des talons sans en maîtriser la démarche.
    - être adepte de la méthode coué et vous dire que la vie est belle. Rien de tel pour marcher avec légèreté.
    - ma recette perso ? Marcher en musique (évidemment pas le Requiem de Mozart quand il fait froid, gris et qu'il pleut) : du rock, du blues, de la house… Le sourire est assuré ! Bon ok en même temps cela vous coupe un peu du monde. Mais quand vous écoutez un bon vieux Rolling Stones avant d'aller à un rendez-vous barbant ou dans le métro alors que tous les gens tirent la tronche, vous aurez forcément la pêche.

    En fait, vous pouvez être solaire et marcher avec une certaine élégance avec un jogging difforme. Tout se passe dans la tête.

    D'ailleurs voici un lien vers une playlist qui m'accompagne partout...

    Isis

  • Mes recommandations pour Noël

    En ce mercredi 24 décembre, nous entrons dans le décompte de Noël.
    Comment ne pas rater votre réveillon ?
    - be happy
    - ne surtout pas oublier l'adage : "blanc sur rouge rien ne bouge. rouge sur blanc tout fout le camp !"
    - be cool, si la dinde est brûlée on s'en fiche ! C'est comme un match de foot perdu : l'essentiel c'est d'y participer !
    - ne répondez pas à belle maman, et d'entrée faites lui un compliment sur sa coiffure…. vous aurez la paix toute la soirée.
    - appréciez ce moment de grâce où tout s'arrête.
    - oubliez vos soucis.
    - si votre cadeau est moche, osez demander le ticket pour le changer !
    - chantez le coeur joyeux : "vive le vent vive le vent d'hiver !"

    Et pensée aussi pour celles et ceux qui seront seul(e)s en cette sainte nuit…. prenez vous une petite bouteille de Champagne, un peu de foie gras et mâter vous La Grande Vadrouille !

    Soyez heureux, ayez le coeur léger, chérissez les personnes que vous aimez, retrouvez votre âme d'enfant et si vous croisez le Père Noël dites lui bonjour de ma part.
    Beau et doux Noël à tous.
    Isis

  • Comment être élégante en toute simplicité ?

    En ces veilles de fête, j'ai reçu plusieurs mails de votre part me demandant de donner des idées de tenues pour aller réveillonner chez belle maman.
    Je vous avais déjà écrit un mot sur le sujet avec une vidéo que vous pouvez retrouver ici. Je vous donnais les clés pour ne ressembler pas à la dinde de Noël.

    Un question me taraude. Ne peut-on pas être élégante en toute simplicité ? Pourquoi vouloir sortir la tenue exceptionnelle pour un dîner de Noël ?
    Alors que c'est si facile d'être élégante sans "frou frou" qui vous mettront mal à l'aise.

    Regardez cette photo de Jenna Lyons. Elle est parfaite !
    Parfaite pour travailler
    Parfaite pour bruncher
    Parfaite pour draguer
    Parfaite pour aller au ciné
    et parfaite pour aller réveillonner.
    Pourtant sa tenue n'a rien d'exceptionnelle. Mais il y a un truc en plus…
    C'est ça la recette de l'élégance en toute simplicité… le petit truc qui fait la différence : une jolie coiffure, un bijou, une paire de chaussures, une paire de lunettes, une pochette.
    Et pour moi Jenna Lyons est l'incarnation même du truc en plus.

    Je préfère une jolie tenue sobre à une tenue hyper apprêtée qui frise le "too much". Je dois l'avouer, j'ai mis des années à le comprendre ! Quand j'étais ado je ressemblais à Madonna dans Recherche Susan désespérément… Trop de trucs dans les cheveux, trop de bijoux, trop de fanfreluches… (mon idole du moment était Kylie Minogue versus 80's)
    A 20 ans, quand j'allais réveillonner j'adorais porter des jupes en satin (vertes, roses…). Le pire : j'étais hyper mal à l'aise. Pourquoi ? Je n'étais pas moi et en plus c'était méga moche. (mon idole du moment ? Ines de la Fressange versus Chanel)
    A 30 ans, je me forçais à porter des tenues de réveillon (pour aller chez Belle Maman justement)… Genre robe noire avec les collants assortis, les bijoux de famille et les talons….(mon idole du moment ? ma belle soeur)
    A 40 ans j'ai compris que l'essentiel c'est d'être bien dans ses baskets. Et c'est là qu'on est la plus jolie !

    C'est un peu comme pour les mariées : 80 % ressemblent à des meringues.
    Alors qu'une robe blanche simple, quelques fleurs dans les cheveux, c'est ravissant.

    Alors pensez-y demain !
    Et puis Noël, c'est surtout le plaisir de se retrouver en famille ou avec des amis et non un défilé de mode. Non ?

    Isis

  • Et si on arrêtait de souffrir du syndrome de Cendrillon ?

    Quand je parle du syndrome de Cendrillon c'est une métaphore pour parler de la frayeur de la belle-mère.
    Pourquoi toutes les femmes, toutes mes copines, toutes mes cousines se plaignent de leur belle-mère (ex, présente ou future) ?
    C'est en regardant les commentaires sur Noël que j'ai remarqué ce syndrome qui se traduit par une angoisse de recevoir un cadeau pourri de sa part, mais aussi d'être en tête à tête avec elle le soir de Noël, ou peur de ne pas lui offrir un cadeau qui sera à sa hauteur. Et je vous passe les remarques sur la décoration de votre maison, l'éducation de vos enfants, votre façon de vous habiller, et les chemises mal repassées de son fils (alias votre mari).

    Et d'abord, cela veut dire quoi être à la hauteur de belle maman ?
    On doit être à son image pour ne pas traumatiser son fils ?
    On doit s'habiller comme elle pour que son fils aie l'impression de coucher avec maman tous les soirs ?
    On doit tout faire comme elle parce qu'elle est la réussite de vie incarnée ? (chut, nous ne parlerons pas de son divorce ou des affres de son mari alias beau papa quand il s'est barré avec la secrétaire).
    Mince alors ! C'est dans l'ordre logique des choses de la vie.

    La pire ? C'est celle qui dit tout par derrière ou qui dit : "tu as une nouvelle coiffure c'est mieux, mais tu as mauvais mine". Je sais j'ai connu cela. Vous respirez un grand coup, buvez quatre coupes de Champagne cul sec et ça ira mieux…

    Moi, il y a bien longtemps que j'ai arrêté de faire des cadeaux à belle maman. Je vous assure je m'en rendais malade à chaque veille de Noël. Et puis un jour j'ai dit stop ! C'est son fils qui s'occupera de son cadeau. Savoir déléguer est un art. Mais une fois que l'on a passé le cap, on se sent beaucoup mieux. Je vous assure.
    Donc un conseil pour toutes les jeunes filles qui sont fiancées et qui commencent à sentir pointer ce syndrome qui se traduit par :
    - l'angoisse des fêtes
    - la peur de ne pas être assez bien
    - la peur de rater la dinde...

    Je vous crie STOP !!!!
    Vous n'allez pas passer votre vie avec elle. Sachez dès le départ dire non….. je vous assure. Parole de quadra. Et toutes les réunions de famille vous sembleront beaucoup plus agréables. Car quoiqu'on fasse, on ne sera jamais à la hauteur, donc autant appliquer ce mantra dès le début.

    Isis

  • Les bonnes résolutions que je ne tiendrai jamais


    (dessin de Soledad Bravi que vous pouvez retrouver ici)

    Sur la bonne idée d'Alexa (je te nomme inspiratrice officielle de mes billets), je vais vous aider à vous déculpabiliser en cette fin d'année.
    Je sais qu'en vidant votre compte en banque tout en achetant vos cadeaux de Noël, vous êtes en train de réfléchir à ce que vous ne referez plus en 2015.
    J'appelle cela les "bonnes résolutions fantasmes".
    Comme j'ai pu vous l'écrire dans les billets précédents celui ci ou celui , je vous offre mon blog pour qu'il vous serve de catharsis (surtout si vous vous apprêtez à fêter Noël avec belle maman…).
    Alors j'ouvre le bal de mes "bonnes résolutions fantasmes" :

    - ne plus aller chez H&M pour faire enfin du vrai conscious shopping (ben oui mais où je vais acheter mes jeans dorénavant ?)
    lié à :
    - ne plus acheter de jeans
    lié à :
    - ne plus acheter de jupe car je ne porte que des jeans 99% du temps (oui mais c'est tellement beau une jupe midi avec des baskets)
    => spirale infernale ou quadrature infernale du cercle (donc impossible)
    - ne plus porter de tennis au quotidien est aussi un pieux voeu irréalisable et vain (vous voyez que c'est très difficile à tenir des bonnes résolutions)
    - alors ne plus acheter autre chose que des tennis (oui mais c'est tellement beau une paire d'escarpins pour orner mon dressing)
    - me coiffer enfin comme une dame et non comme une ado attardée (impossible j'en ai pris conscience à 40 ans)
    - m'habiller enfin comme une dame et non comme une ado attardée ((impossible j'en ai pris conscience à 40 ans)
    - arrêter de dire TROP à toutes les sauces (pas possible tic de langage, grand merci je ne dis pas au jour d'aujourd'hui !)

    Bref tout ceci pour vous dire que faire des listes de bonnes résolutions c'est bien, mais certains de nos comportements forment notre personnalité et en changer, serait comme changer d'ADN (merci à toutes celles qui m'ont refilé ce tic de langage que j'utilise à toutes les sauces depuis quelques jours).
    Allez je vous déculpabilise !

    Isis

    PS : non sérieux on s'y met à la vraie liste… (l'année dernière j'avais dit moins de chocolat… et bien je me suis rabattue sur le fromage… pas mieux comme conséquence sur les cuisses)

  • Comment réagir face à un cadeau laid ?

    Après des années d'expériences vécues, je peux vous parler du cadeau de Noël moche, laid, pas beau, celui qui ne vous correspond pas, mais alors pas du tout.

    Imaginez la scène, vous ouvrez les cadeaux un par un et arrive votre tour.
    Une jolie boîte enrubannée du plus bel art et Paf …..
    Vous ouvrez, et là deux choix s'offrent à vous :
    - éclater de rire
    - pleurer

    Moi j'ai eu le droit un jour à une jolie boîte remplie de lingeries fluo en taille 100 C…. (je ne fais qu'un 85 bonnet b)…. Si, si je vous assure. Ce jour là, j'ai ri jaune.
    Pendant un quart de seconde, vous vous demandez pourquoi les gens peuvent être aussi cons. Et la magie de Noël disparait d'un coup.
    Et puis, vous vous dites que cela a été fait avec le coeur… esprit de Noël sort de ce corps ! Mon ex-belle soeur n'a jamais du me voir en maillot de bain…. C'est la méthode coué.

    Une autre fois, j'ai eu le droit à une écharpe marronnasse avec des gants en velours noirs à dentelle… tout moi quoi !
    Ce jour là, j'ai failli me mettre à pleurer.. Et puis, je me dis que c'est l'intention qui compte… Et là je refuse de me dire que moi j'ai été très conne d'avoir passé des heures et des heures à trouver le cadeau idéal !

    Le pire du pire c'est quand votre mec tombe complètement à côté de la plaque…. genre vous ne portez que de l'or jaune et lui vous offre un collier (cher) en or blanc ou en argent…. Ou une mini jupe alors que vous êtes une adepte du jean.… Dites vous qu'il réalise un fantasme… No comment. Il suffit juste d'interpréter le message.

    Bref, le plaisir d'offrir c'est surtout le plaisir de recevoir…. C'est cela l'élégance du coeur…. Non ?

    C'est pour cette raison que je proclame : l'auto cadeau ! On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même.

    Et vous ? Quelles sont vos expériences catastrophiques ? (je vous passe les autres expériences que j'ai pu avoir, sinon c'est la déprime assurée ce soir ! Finalement je vous le dis : vivement Pâques !)

    Isis

    PS : la réplique qui tue de la mort :" Toi, on ne sait pas quoi t'offrir : tu as tout ce qu' il te faut toi, donc dur de te trouver un cadeau…"

  • Les 7 familles de Noël versus cadeaux (attention à ne pas faire lire à ceux qui croient encore au Père Noël…)

    Bon, ce soir, je vais casser un mythe… Le Père Noël n'existe pas.
    Je suis désolée de vous annoncer cela comme ça à la veille de Noël. Mais il faut être réaliste…
    Je sais moi quand je l'ai appris, je suis allée me cacher sous la table de la cuisine en pleurant (je précise une chose : j'avais 6 ans. Un sale gosse de ma classe de CP s'était amusé à briser mes rêves, le salaud…).
    Bref, ce soir à mon tour de casser votre rêve. Vous pouvez, je vous l'autorise fermer votre ordi et me traiter d'abrutie. Je ne vous en voudrais pas because it's Christmas !!!! Et quand c'est Christmas, on est gentil avec tout le monde. C'est ce qu'on appelle chez les bons chrétiens : "l 'esprit de Noël".

    Cette introduction un tantinet longue pour vous dire que ce n'est pas le Père Noël qui vient déposer vos cadeaux au pied de la cheminée mais votre mec, votre famille, vos amis ou pire… votre belle mère !

    Et qui dit cadeau, dit achat des cadeaux et qui dit achat des cadeaux, dit queue dans les magasins pour avoir le dit cadeau, et pour cela encore faut il avoir de l'imagination.
    Pour cela, j'ai dénombré plusieurs familles :

    - d'abord la famille FNAC : "je ne sais pas quoi offrir donc je me rabats sur les bouquins" : genre guide des Vins 2014, prix Goncourt ou une BD parce que le beauf est funky.

    - La famille Sephora : "un parfum ou des billes de bain pour tout le monde" ! ( ou encore mieux la carte cadeau ! C'est plié en 2 minutes.)

    - La famille "je m'y prends à la dernière minute putain fait chier Noël et la belle mère" et là c'est souvent synonyme de cadeau acheté dans la précipitation à la Boutique noire du Printemps la veille de Noël. Cadeau qui ne plaira forcément pas. "Non un canard godemichet vibromasseur pour mamie, cela ne le fait pas du tout… au pire elle pourra décorer sa salle de bain avec…"

    - La famille "je recycle mes anciens cadeaux ou mes vieux trucs tous pourris de la maison" genre une écharpe ou un foulard jamais porté, ou un souvenir de la Baule les Pins jamais utilisé.

    - La famille "carte cadeaux bons d'achats" alias je ne me fais pas chier : valeur sûre.

    - La famille 'je bricole" : une écharpe, un bonnet, un tableau… (là respect)

    - La famille "on s'y prend en été au moment des soldes" pour dépenser le moins possible (Noël c'est le plaisir d'offrir mais "on ne va pas pousser mémé dans les orties en se ruinant non plus").

    - Et enfin, la "famille plus que parfaite" : carré Hermès pour maman, belle maman, grand mère et grande soeur. Thé Mariage pour Grande Tante, et bougies Dyptique pour cousine. Cadeaux pour les enfants achetés en octobre pour éviter la queue et les listes d'attente pour les jouets méga hype. Jolis paquets cadeaux identiques avec un petit mot pour chacun. C'est ce que j'appelais avant la famille Cyrillus…. Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil...

    Alors vous appartenez à quelle famille ?
    Moi, je n'ose pas vous l'avouer. A votre avis ?

    Isis

Souscription Email

Vous pouvez recevoir les posts de ce blog par email.

RSS Feed

Footer:

Le contenu de ce site wed appartient à une personne privée, blog.fr n'est pas responsable du contenu de ce site.